Le décret exécutif 05/356 du 21/09/2005 portant ses Statuts
page 6/8

Art. 18. Le directeur général de l’office est nommé par décret, sur proposition du ministre chargé de la culture.

Il est mis fin à ses fonctions dans les mêmes formes.
Il ne peut être auteur, éditeur ou titulaire de droits voisins.

Art. 19. Le directeur général est responsable du fonctionnement général de l’office. Il est ordonnateur du budget.

A ce titre :

  1. Il élabore l’organisation interne de l’office ;
  2. Il propose le programme d’activités lié à la mise en œuvre de la mission de l’office ainsi que le budget prévisionnel de l’office avec l’indication des recettes et des dépenses permettant la réalisation de ce programme ;
  3. Il passe tous marchés, conventions, contrats et accords liés à l’accomplissement de la mission de l’office, dans le cadre de la réglementation en vigueur ;
  4. Il représente l’office en justice et dans tous les actes de la vie civile ;
  5. Il nomme les cadres dirigeants de l’office et l’ensemble du personnel. Il met fin à leurs fonctions dans les mêmes formes ;
  6. Il exerce l’autorité hiérarchique sur l’ensemble du personnel ;
  7. Il prépare les réunions du conseil d’administration et veille à l’exécution de ses délibérations statutaires ;
  8. Il élabore le rapport annuel d’activités et d’exécution du budget de l’office et l’adresse au ministre chargé de la culture, après approbation du conseil d’administration.

 

Art. 20. Le directeur général peut déléguer les prérogatives nécessaires ainsi que le pouvoir de signature à des collaborateurs qui les assumeront dans la limite de leurs attributions.

plan d'accès

49, rue Hamla Abderrezak Bologhine, Alger